le dépôt de bilan de HMV en Angleterre ou petit coup de gueule de libraire

Suite à la mise en observation de 4 mois de Virgin en France (je rappelle juste qu'ils ont tous fermé en Angleterre en 2007 pour être remplacé par une enseigne de vêtement) un autre dépôt de bilan d'enseigne de produits culturels (puisqu'il parait que les économistes appellent ça comme ça...) a été annoncé: celui de HMV (His Master Voice) en Angleterre.

Je voudrais à ce sujet préciser certains points car c'est un pays que je connais bien pour y avoir été 27 fois depuis mes 14 ans sur des périodes allant d'un weekend à 1 mois.

Comme j'ai pu l'expliquer aux personnes qui me l'ont demandé ces derniers mois le projet de ma librairie remonte à mon adolescence. Or pour proposer un concept original j'ai voyagé surtout en Belgique, à Berlin et à Londres pour y puiser plein d'idées précieuses.

J'ai donc parlé avec beaucoup de collègues de petites librairies indépendantes et constaté qu'en Angleterre ils ne bénéficiaient pas de la même loi que nous : la Loi Lang du 10 août 1981 dite loi sur le prix unique du livre.

J'ai pu constater la chose suivante (corroborée par ces fameuses discutions): les grosses enseignes ont pendant des années ouverts de petites enseignes à côté des indépendants et coulé leur chiffres d'affaires en proposant des offres plus qu'alléchantes aux clients.
Ce système déloyale a par exemple eu comme effet de faire fermer des petites librairies spécialisées autour de Charing Cross Road.

Je vous mets des photos prises dans ces différentes enseignes aux cours des années pour que vous compreniez bien le problème.

Tiens et si on faisait 50% de remise sur la pré-commande d'un titre super attendu ?! Tout en sachant que les librairies indépendantes ne peuvent pas se le permettre et que ce titre auraient pu être une bonne locomotive pour eux.
Tiens et si on offrait le 3ème tome d'une série qui marche super bien ?!

et pendant qu'on y est on va faire la même chose avec les cds et les dvds !

Donc je veux bien entendre pleurer les grosses enseignes sur les effets des pratiques commerciales d'autres autres Amazone mais ne peut-on pas aussi dire que quelque part elles se sont aussi sabordées entre elles?

On n'a moins entendu parler en France de la fermeture de l'enseigne Borders qui avaient installer une librairie pile en face de la plus grande indépendante Foyles.

On peut bien sur dire que ces fermetures ont de multiples causes comme la hausse des loyer en centre-ville. 
On ne parle pas assez non plus du droit du travail en Angleterre qui ne connait pas les CDI et plonge ainsi beaucoup de salariés dans la précarité.


L'article du Huffington Post sur la fermeture de HMV.

La loi lang expliquée sur le site du Syndicat de la Librairie Française.

Commentaires

un fond d'investissement rachète la dette de HMV... après ce qu'ils vont en faire bonne question !

http://www.livreshebdo.fr/etranger/actualites/un-fonds-d-investissement-rachete-la-dette-d-hmv/9967.aspx