"Le Livre des martyrs, Tome 1 : Les Jardins de la Lune" de Steven Erikson, éditions Leha

Présentation de l’éditeur :

“Dans un monde qui a vu naître et disparaître d'innombrables races et civilisations, l'empire malazéen étend implacablement sa domination, soumettant des continents entiers les uns après les autres, grâce à la discipline de ses armées et la supériorité de ses mages de guerre.
Mais la loyauté de ses soldats, abandonnés et trahis par leur impératrice, est mise à rude épreuve. Perdus, abandonnés et déchus, les fidèles de l'empire vont devoir tenter de survivre, entre sacrifices et dangers mortels.
Un complot bien plus vaste se joue en toile de fond. D'anciennes forces terrées dans l'ombre semblent se réveiller, prêtes à tout pour regagner leur splendeur passée. 
Regroupés sous la coupe du jeu des dragons, dieux et ascendants, sorciers et chamans, Eleints et changeurs de formes, tirent les ficelles d'un drame qui, transcendent les conflits des simples mortels, se joue à l'échelle du temps lui-même.Avec un enjeu de taille : la suprématie totale.”

L’avis du Loup Noir Punk :

Le Loup n’a pas tous les jours l’occasion d’avoir le plaisir immense de pouvoir parler d’une série à l’histoire éditoriale tumultueuse !

Après l’édition en France de seulement deux tomes Buchet/Chastel et Calmann-Lévy en 2007 et 2008, sur les dix de cette série terminée (sans compter les nouvelles) voici la nouvelle traduction d’ Emmanuel Chastellière ( pour le 1er tome) et Nicolas Merrien (pour le second et un tome sur 2 ensuite).
Vendue à x exemplaires dans le monde, je vous épargne ce chiffre qui pour moi n’est pas du tout significatif au vue du nombre de ventes d’autres séries dont l’intérêt diminue au fur et à mesure des tomes.
Dans une interview sur le site Elbakin (voir ici) le patron des éditions Leha explique qu’il a l'intention de sortir deux tomes par an en respectant la tomaison originale.

Une fois toutes ses considérations techniques posées, pourquoi The Malazan Book of The Fallen (en vo) est-il aussi intéressant par rapport à d’autres grands et longs cycles de Fantasy?

Tout d’abord parce que le monde est pensé de façon globale dès le départ avec cartes, Histoire prenant ses racines plusieurs centaines d’années avant l’action avec comme influences l’Histoire romaines et grecque antique, réflexions humanistes et philosophiques, personnages à l’évolution psychologique passionnante et à la durée de vie incertaine (un peu comme dans le Trône de fer de George R. R. Martin il ne faut mieux pas s’attacher à certains dès le début!).

Ensuite pour la complexité du style, des points de vue et des usages de la magie. Les liens entre actions et conséquences peuvent parfois être éloignés de plusieurs centaines de pages, voir de plusieurs tomes.
On pourra aussi parfois être frustré de ne pas assister à l’action directement mais d’avoir son récit par plusieurs personnages.

Ce premier tome commence après une bataille homérique impliquant l’armée malaséenne et des démons...racontées par des gardes qui y ont survécu ! Un petit peu comme le début d’ Hamlet de Shakespeare en fait !

Steven Erikson alterne souffle épique et description de vie quotidienne dans la ville, points de vue de personnages nobles et simples soldats.

En conclusion :

Si la sensation de complexité de l’univers semble être réservée aux grands fans de Fantasy épique très exigeants le souffle épique très immersif entraînera vite le lecteur curieux dans un déferlement d’actions où la magie et les créatures types dragons et les dieux sont omniprésents. 
Il ne faudra surtout pas se laisser effrayer par la taille des différents tomes (de 600 à 1200 pages en vo !).

Bonus :

Un bonheur ne venant jamais seul l’auteur sera en tournée de dédicace tout le mois de mai :
  • 19 mai après-midi : dédicace à la Librairie la Dimension Fantastique
  • 22 mai soir : rencontre lecteurs chez Babelio
  • 24-27 mai 2018 : Steven Erikson invité officiel du festival Les Imaginales

Premier chapitre à lire sur le site d'Actualité

Vous trouverez sur le site d' Actualitté le lien pour acheter sur Chapitre.com mais n’oubliez pas les indépendants qui seront motivés pour se lancer dans l’aventure en consultant le site de Place des libraires. Le livre sort le 18 mai.

Podcast spécial d' Elbakin à écouter ici

Les couvertures seront signées par Marc Simonetti (voir son site)

Emmanuel Chastellière est aussi l'auteur de Le Village et Célestopol aux éditions de l'instant.

Le Loup est très impressionné d'avoir rencontré le Maître^^
 

Commentaires